Les Normes et le système de garantie international pour les produits biologiques

L’efficacité en agriculture biologique repose sur l’adaptation à des situations écologiques aussi diverses que les écosystèmes le sont. Ainsi, l’agriculture biologique ne peut être entièrement définie comme unique et uniforme sur l’ensemble de la planète. Chaque grande région du monde dispose de son système de cahier des charges et de contrôle. Pour les échanges internationaux, des systèmes d’équivalence doivent être établis. Ils sont construits à partir de discussions entre les parties prenantes sur la base de deux systèmes essentiels sur le plan international, l’un est mis en œuvre par IFOAM et l’autre par la FAO (Aile agricole de l’ONU) au travers du "Codex Alimentarius".



Un règlement CEE

En Europe, un règlement unique sur l’agriculture biologique encadre ce mode de production. Il garantit la qualité biologique des produits aux consommateurs par un socle de base réglementaire uniforme sur tous les pays de la Communauté et oblige tous les producteurs et les préparateurs de la Communauté à respecter les mêmes règles pour que leurs produits bénéficient de l’appellation "bio" ou "issu de l’agriculture biologique".

Sur la base de ce règlement, tous les opérateurs économiques bio de l’espace européen sont inspectés individuellement et régulièrement par un organisme certificateur accrédité qui ne délivre, au producteur ou à l’opérateur d’aval, un certificat bio, pour un temps limité, que si l’ensemble des règles définies sont respectées.
Le système est fiable.


En Europe, si nous devions simplifier la définition de l’agriculture biologique, elle pourrait se résumer ainsi :

"L’Agriculture biologique est une forme d’agriculture qui repose sur les méthodes naturelles et qui n’utilise pas de produits chimiques de synthèse."

 

A elle seule, cette définition justifie qu’elle soit considérée comme un mode de production et de préparation qui respecte l’équilibre des écosystèmes et favorise le maintien de la biodiversité. Mais l’agriculture biologique apporte bien plus de contenu que cette simple définition.